Tout recommencer

by Hakim

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €8 EUR  or more

     

1.
2.
04:58
3.
4.
5.
04:35
6.
7.
04:45
8.
03:59
9.
10.
02:36
11.
12.
13.
04:00
14.
03:49
15.

credits

released September 27, 2013

tags

license

all rights reserved

about

hakim Mulhouse, France

Je suis le spécialiste de la VGM (variété génétiquement modifiée). Mes chansons peuvent contenir des traces de guitares plombées, de voix phosphatées, d'arachides soniques. Elles favorisent l'appauvrissement du sol (et du la).
Effets secondaires avérés : apathie télévisuelle, renoncement du consommateur.
... more

shows

contact / help

Contact hakim

Streaming and
Download help

Track Name: L'érosion
L'érosion

Depuis peu
des valises
sous mes yeux
s'éternisent,
ce n'est pas l'amour
qui les grise
mais les jours
qui s'épuisent.
De jadis
mes "j'accuse"
se trahissent
en excuses.
Et mes mots
se déguisent
pour des gâteaux
sans cerise.

Les roses ont
des épines,
mais c'est l'érosion
qui patine
les passions.

Sous la gêne
évasive
la fontaine
s'amenuise.
Seule ma peine
diffuse
dans mes rengaines
recluses.
De naguère
les ecchymoses
dégénèrent
en névroses.
Je voudrais mettre
sur pause
que le chronomètre
se repose.

Les roses ont
des épines,
mais c'est l'érosion
qui patine
les passions.
Track Name: Les parfums de l'enfance
Les parfums de l'enfance

Dites-moi comment c'était
les parfums de l'enfance.
Je vois sous vos
sourires distraits
des lambeaux
d'insouciance.

Comme le monde était magique
dans vos jeux schizophréniques,
quand simultanément
vous étiez prince et mendiant.

Moi je ne suis pas du ghetto
mais je me souviens du fardeau
de la peur des autres.
Je n'suis pas né sous les décombres,
mais je n'ai aimé que la pénombre
par peur des autres.

Comme une étincelle
en sursis,
les matins
de nostalgie,
quelle est belle
votre confiance
dans les parfums
de l'enfance.
Track Name: Société tu m'as eu
Société, tu m'as eu

Je me débrouille très bien,
je ne compte
sur personne.
Je me verrouille très bien,
je ne compte
pour personne.

Société,
tu m'as eu.
Usée puis jeté
à la rue.

Je ne vis pas la bohème,
j'ai bien trop
trop de peine.
Loin de ceux que j'aime,
je n'en vaut
pas la peine.

Société,
tu m'as eu.
Usée puis jeté
à la rue.

Tant qu'à rester dans l'attente,
autant rejoindre leurs tentes,
que nous tiendrons jusqu'au jour
où tomberont toutes vos tours.
Puisque la finance flambe,
puisque les puissances tremblent,
sous nos tentes nous soutiendront
les vents des révolutions.

Société,
tu m'as eu.
Usée puis jeté
à la rue.
Société,
tu m'as eu.
Et nous voilà des milliers
dans la rue.
Track Name: Le jardin
Le jardin

Y a-t-il un jardin
où l'amour demeure
verdoyant?
Du soir au matin,
où jamais ne meurt
ses serments.

Y a-t-il un soleil
pour chasser les ombres
de l'hiver?
Comme un arc en ciel,
de la pénombre
à la lumière.

Y a-t-il une étoile
pour guider nos rêves
d'enfant ?
Une cathédrale
d'où les prières s'élèv
-erait vraiment.

Mais tu dis :
on connait la chanson,
tout finit par pourrir.
Je te dis si
tu veux d'autres chansons,
commence à les écrire.

Y a-t-il un jardin
où l'amour demeure
verdoyant ?
J'ai, dans un jardin,
oublié mon cœur
sur un banc.
Track Name: Françafrique
Françafrique

Malgré la mort
d'Omar Bongo,
on a encore
tous nos réseaux
Foccart faux-cul
même sans Gbagbo
pourtant y a plus
aucun coco.

Françafrique,
c'est une question
d'éthique
qui ne pense qu'au fric,
une tradition
empirique.

Ya bon Gabon
depuis De Gaulle,
nous exploitons
les puits d'pétrole.
Affaires soupçons,
Elf s'fait la malle.
Changement d'patron,
voilà Total.

Françafrique,
c'est une question
d'éthique
qui ne pense qu'au fric,
une tradition
empirique.

On a payé le couronnement
de l'empereur Boccassa.
On est plus prudent maintenant.
Au Carlton y a pas de caméra.

Françafrique,
c'est une question
d'éthique
qui ne pense qu'au fric,
une tradition
empirique.

La mort d'Omar
Réseaux Foccart
Depuis De Gaulle
Les puits d'pétrole
Elf s'fait la malle
Voilà Total…
Track Name: Radiohead
Radiohead

Qui sont ces corbeaux
qui picorent mon cerveau?
Quelle étrange drogue
me mène en pirogue?
Quels sont ces mensonges
qui hantent mes songes?
Cette angoisse m'isole
dans sa camisole.

Ce n'est qu'une radio
qui se plaint dans ma tête.
Tous les mots sonnent faux
aucun n'est à la fête.

Pourquoi tant de féroc
-ité dans le négoce,
où des gosses enhardis
se réduisent en charpie?
Pendant que se gaussent
les rhinocéros,
qui discernent la palme
ou déversent le naphalm.

Ce n'est qu'une radio
qui s'étonne dans ma tête.
D'où viennent ces complots,
pourquoi sonnent les trompettes?

Ce n'est qu'une radio.
Une radio dans ma tête…
Track Name: Le banc
Le banc

Je n'étais qu'un mouflet,
je croyais
qu'on jouait.
J'ignorais
que jamais
je ne guérirai.

Pourquoi je camouflais
mes sentiments
pour toi,
quand tu m'attendais
sur ce banc
de bois?

J'ai rêvé si souvent
de ce banc
de bois.
Je nous revois enfants,
je te prends
dans mes bras.

Pour ces immenses pas
que je n'ai
pas su faire
vers ce banc de bois,
mon Dieu j'ai
tant souffert.

Ma jeunesse s'est enfuit,
j'ai vu l'amour
s'éteindre.
Je confesse aujourd'hui
vouloir toujours
rejoindre…
le banc.
Track Name: Il commence à se faire tard
Il commence à se faire tard

Tant d'années ont passé
sans rien n'y changer,
rester effacer
n'a rien arranger.
Même les cris du cœur
craignent l'infarctus
et les jours meilleurs
sonnent l'angélus.

Il commence
à se faire tard.
La sentence
prépare les faire-parts.
Quelle révérence
pour mon départ?
Il commence
à se faire tard.

Non les temps n'ont pas changé,
on va toujours nulle part.
Rien n'a dérangé
les luttes de pouvoir.
Si les justes n'ont plus de colères
qui va changer le monde?
Je n'ai juste plus que l'amer
-tume plus profonde.

Il commence
à se faire tard.
La sentence
prépare les faire-parts.
Quelle révérence
pour mon départ?
Il commence
à se faire tard.

Pourquoi cette interminable
et valeureuse attente?
De quoi suis-je coupable
que je me repente.

Il commence
à se faire tard.
La sentence
prépare les faire-parts.
Quelle révérence
pour mon départ?
Il commence
à se faire tard.

Tant d'années ont passé.
Track Name: Abandon
Abandon

J'ai déjà tout dit
à personne
alors
j'abandonne.

Mais il n'a pas compris,
il soupçonne
ces accords
qui bourdonnent.

Tant de mélodies
se cramponnent
encore
à ma Gibson

J'ai déjà tout dit
à personne
alors
j'abandonne.
Track Name: Songe d'une nuit d'été
Songe d'une nuit d'été

L'herbe est noire.
Le ciel est de cendre.
Il est trop tard
pour se défendre

contre les fantômes
de l'oubli
parmi les arômes
de la nuit.
Track Name: Tout recommencer
Tout recommencer

Oh génie
des milles une nuits,
bonnes fées
sur des berceaux penchées,
si je n'avais
qu'un seul souhait,
non ce ne serait pas les numéros
du loto,
mais juste une renaissance
en enfance.
Je voudrais…

Tout recommencer
en connaissance de cause,
pour d'avance romancer
les effets de grandes causes.
Tout recommencer.

Vois mon pays
revêt sa peau blanche
comme un habit
du dimanche.
Mais un jour reviendra,
bourgeonnant de promesses,
le printemps narquois
d'une nouvelle jeunesse.
Pourrait-il en être ainsi
de mes cheveux blanchis?
Je voudrais…

Tout recommencer
en connaissance de cause,
pour d'avance romancer
les effets de grandes causes.
Tout recommencer.
Track Name: L'errance
L'errance

Si tant d'indifférence,
pourquoi entrer dans la danse?
Quand, de toute évidence,
le temps s'essouffle en errance.

Est-ce que la vie
suffit
Quand d'en finir l'envie
mûrit ?

L'esprit trop alourdi
de remords engloutis,
jamais rien n'étourdit
mes pensées engourdies.

Est-ce que la vie
suffit
Quand d'en finir l'envie
mûrit ?

Si je glisse
dans un trou de lapin,
quelle mAlice
me secouera enfin?
Si je glisse
dans un trou de lapin,
quelle mAlice
me secouera enfin
vers l'avant,
non pas l'autrefois,
au devant
de nouveau combat,
mais c'est du vent
tout ce que je vois.

Est-ce que la vie suffit?

Quand, de toute évidence,
le temps s'essouffle en errance.

Est-ce que la vie suffit?
Est-ce que la vie suffit?
Track Name: Toute petite
Toute petite

Je l'ai connue toute petite,
je la voyais beaucoup plus grande,
sous les projos et les poursuites,
pas dans les galeries marchandes.
A comprendre tout de suite,
je réalise un peu tard
que les espoirs prennent la fuite
devant les regrets prémonitoires.

C'est la vie
ma vie
celle que j'n'ai pas réussie.
Tu dis
tant pis,
ce qui compte c'est garder en vie
l'envie.

Je l'ai connue toute petite,
comme un noël sans guirlande,
quand les audacieux satellitent
près des étoiles de légende.
Même le cœur a ses limites,
l'amour est sans propagande.
Et ma musique qui palpite
se moque bien que je la défende.

C'est la vie
ma vie
celle que j'n'ai pas réussie.
Tu dis
tant pis,
ce qui compte c'est garder en vie
l'envie.

Je l'ai connue toute petite,
perdue dans les plis d'un mouchoir.
Je la retrouve insolite
sous les doigts de ma guitare.