Merde y z'ont éteint!

by hakim

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €7 EUR  or more

     

1.
01:50
2.
3.
03:26
4.
5.
6.
05:02
7.
8.
9.
02:27
10.
02:35
11.
04:21
12.
13.
14.
04:15
15.
16.

about

last album made in my home studio.

credits

released November 11, 2014

Logic pro 9
Kontakt
Melodyne
Roland VG99

tags

license

all rights reserved

about

hakim Mulhouse, France

Je suis le spécialiste de la VGM (variété génétiquement modifiée). Mes chansons peuvent contenir des traces de guitares plombées, de voix phosphatées, d'arachides soniques. Elles favorisent l'appauvrissement du sol (et du la).
Effets secondaires avérés : apathie télévisuelle, renoncement du consommateur.
... more

shows

contact / help

Contact hakim

Streaming and
Download help

Track Name: Parfois
1. Parfois

Parfois
ce ne sont que des mots
sympathiques.
Parfois
ce n'est que des notes
de musique.

Parfois
les couleurs
sont toutes synthétiques.
Parfois
mon cœur
n'est qu'une mécanique.
Track Name: Merde, y z'ont éteint
2. Merde, y z'ont éteint

110 millions d'IPhones vendus
depuis que Steve a disparu.
16000 enfants victimes
chaque jour de la famine.
300 milliards d'étoiles qui
scintillent dans notre galaxie.
On sera d'ici 2020,
8 milliards d'humains.

Refrain :
Merde, y z'ont éteint!
On est vénère.
Sans jus il n'y a plus rien.
Qu'est-ce qu'on va faire?

130 millions de repas donnés
aux restos du cœur cette année.
Pendant ce temps-là Goldman Sachs
a mis 8 milliards dans son sac.
Plus d'un milliard de transistors
dans un Intel Quad-core.
86 milliards de neurones
dans le cerveau d'un homme.

Refrain

5 petites mésanges qui réclament
dans la cabane sur le platane.
2 enfants qui rigolent
sur le chemin de l'école.

Bon, y z'ont éteint.
On va s'y faire.
Demandons notre chemin
à Gaïa notre mère.
Track Name: La promesse
3. La promesse

Je me souviens
l'amour
était une promesse.
Il n'est plus qu'un
détour,
une étrange faiblesse.

Une promesse
sur l'avenir.
Une faiblesse,
un souvenir.

Je me souviens…
Track Name: Je vous salue
4. Je vous salue

Je vous salue
nantis plein de crasse.
Maudit soit le fruit
de vos ripailles.
Vos CDS à nu
nous ont mis sur la paille
et nous ont ampu
-tés de notre travail.

Tous Madoff en puissance
sans âme ni conscience.
Vous ne manquez pas d'air
sous les règles de Volcker.

Je vous salue
nantis plein de crasse.
Bénie sera la nuit
de nos représailles.
Vos produits dérivés
ont semés la pagaille.
Des pays entiers
sont traités comme du bétail.

Notre sang pur abreuve
votre pognon.
Unis dans l'épreuve,
formons nos bataillons!

Vendeurs de misère
courrez dans vos cachettes!
Semeurs de colère
nous réclamons vos têtes!
Track Name: Le temps manqué
5. Le temps manqué

Ce sentiment
d'avoir tout loupé
ce n'est que le temps
qui nous a roulé.
On imagine
une issue probable,
puis il s'obstine
à faire rase table.

Moi trop poli,
j'ai laissé
passer le temps
devant.
Je voulais promis
laisser les
petites misères
derrière.

Ce sentiment
d'avoir tout loupé
c'est le temps
qui nous a roulé.
Track Name: Le survivant
6. Le survivant

Il va
la peur au ventre
celui qui n'a
aucune oreille.
Le doigt
sur la détente,
même parfois
dans son sommeil.

Refrain :
La vie n'est pas un cadeau
pour le survivant.
Eviter l'éternel repos
est l'unique passe-temps
du survivant,
du sous-vivant.

L'estomac
dans les talons,
'faut pas qu'çà soit
celui d'Achille.
Car les soldats
sur ses talons
ne sont pas
des imbéciles.

Refrain

Il revoit autrefois,
place Corneille
y avait une fontaine.
On ne se battait pas
pour des bouteilles
d'oxygène.
On s'est tous laissé
prendre à leur jeu.
On ne va pas se laisser
pendre à leurs nœuds.

Il va… la peur au ventre.
Track Name: Bleu gravité
7. Bleu gravité

Fleur mécanique
d'un regard sibyllin,
Réponse énigmatique
d'un égard lointain.

A fleur de peau,
forme et fond mêlés,
A couleur d'eau,
normes en ronds frelatés.

Refrain :
C'est le monde d'eau
où Nathalie flotte,
C'est le mont d'Ô
où la litanie s’exhorte.

Brouillard tendre,
humide et lascif,
Sans fard d'étendre
un fluide, expressif.

Refrain

Forcé de croire
que la vision sublime,
Vissée d'espoir
qu'une oraison culmine.

Passé maître
l'art s'exploite
Passé l'exploit
l'art se fait maître.

Refrain
Track Name: L'instant d'après
8. L'instant d'après

Mais comment sera
l’instant
d’après?
Pourrais-je une fois
seulement
être prêt?

Hier
je voulais mourir,
chimère
était mon seul devenir.
Aujourd’hui clignote
ton sourire,
trois petites notes
pour l’embellir.

J’ai souvent pris
les devant
exprès.
Mais cela modifie
l’instant
d’après.

Demain, pirouettes
et contorsions,
comme une girouette
je changerai de ton.
La vie défile
au gré du vent,
je m’y faufile
inutile et absent.

Qui sait ce que sera
l’instant
d’après?
Qui vivra verra
si le temps
le permets.
Track Name: Mon signal
9. Mon signal

Je suis fier
de faire du bruit,
mon signal
s'entend bien.
C'est l'enfer
quand j'appuie
sur la pédale de gain.
Track Name: L'âme lasse
10. L'âme lasse

De guerre lasse
en paix anéantie,
que l'humain trépasse
si le cœur lui en dit.

Dans la masse
chacun rétrécit
et attend que ça se tasse
en contemplant le gâchis.

Dans cette mélasse,
j'ai l'âme lasse
…l'âme lasse.
Track Name: Solaris
11. Solaris

Si mes pensées simulent
un autre monde,
il se dissimule
sous les eaux profondes,
où les pensées
seraient matière.
Ça donne matière
à penser.

Semblables…
aux abysses
de Solaris.

Planète secrète
au liquide amniotique
où naissent en cachette
mes rêves agnostiques.
Quand l'esprit bascule,
il vagabonde.
Les souvenirs somnambules
en vagues se fondent.

Semblables…
aux abysses
de Solaris.
La matrice
créatrice
ou le précipice
de Narcisse.
…Solaris.

Les remords
enfin se retirent.
Et la mort
n'aura plus d'empire.
Track Name: Le grand sommeil
12. Le grand sommeil

J'ai de nouveau
rêvé
qu'elle venait
me chercher.
Sous son manteau
usé
je glissais
décharné.
Mais le petit jour
insiste
pour un autre tour
de piste.

Faut plonger dans
la marée humaine,
dans le courant
de la vie urbaine.
J'y joue mon rôle
en crawl,
je bois la tasse
en brasse.

J'attends qu'enfin
la nuit
s'éveille.
Puisque sans fin
je fuis
dans le sommeil,
mon imbécile
subterfuge,
mon île,
mon refuge.

Je vais encore
rêver
que la mort
m'a trouvé.
Track Name: Histoire d'aimer
13. Histoire d'aimer

Histoire de faire
la paire entière,
sans enfer,
sans s'en faire
une maladie
mais un paradis.
Histoire de faire
la paire entière.

Refrain :
Histoire d'aimer,
prendre un sentier
de ton coté,
quitte à quitter
ses préjugés
déguisés.

Histoire de s'plaire,
sans préliminaire.
Elimine les formulaires
devant le Maire.
Et se soustraire
à l'ordinaire,
histoire de s'plaire,
sans préliminaire.

Refrain

Histoire d'aimer,
sur la pointe des pieds,
en pied de nez,
à la morosité.
Track Name: La mer
14. La mer

La mer est d'huile,
la brise est légère.
Plus aucun projectile
ne fend les airs.

Sous les corps immobiles,
la mer est de sang.
Tout ça pour de futiles
querelles de marchands.

La mer est d'huile,
la mer est de sang.
Des mères fébriles
y pleurent leurs enfants.