Le droit chemin

by hakim

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €8 EUR  or more

     

1.
2.
05:31
3.
05:01
4.
07:40
5.
06:35
6.
05:45
7.
8.
9.
10.
08:39
11.

credits

released April 1, 2001

tags

license

all rights reserved

about

hakim Mulhouse, France

Je suis le spécialiste de la VGM (variété génétiquement modifiée). Mes chansons peuvent contenir des traces de guitares plombées, de voix phosphatées, d'arachides soniques. Elles favorisent l'appauvrissement du sol (et du la).
Effets secondaires avérés : apathie télévisuelle, renoncement du consommateur.
... more

shows

contact / help

Contact hakim

Streaming and
Download help

Track Name: LE DROIT CHEMIN
LE DROIT CHEMIN

Un caillou dans la chaussure
Je ne m’arrête pas
Je maintiens mon allure
En allongeant le pas.

Un doute dans mon esprit
Je le garde au fond de moi
Je fais ce qu’on m’a appris
Continuer tout droit.

Un désir dans mon cœur
Je ne lui dirai pas
L’amour amène tant de malheurs
Que la vie ne guérit pas.

Ce fardeau que je porte
Je ne le poserai pas
La misère est à la porte
Il ne faut pas baisser les bras.

Cette larme au creux de mes yeux
Elle ne coulera pas
Ils sont trop nombreux les curieux
Qui guettent mes faux pas

Cette prière au fond de mon âme
Je ne la dirai pas
Qui se soucie de mes états d’âme
Pas un Dieu qui n’existe pas.

Ces quelques mots mal écrits
Je ne les chanterai pas
Je n’ai pas vraiment réfléchi
C’est juste venu comme çà.
Track Name: ABSURDITE
ABSURDITE

Quelle est donc l’étoile obscure
Qui a prévu ma naissance
Quelle mauvaise procédure
A provoqué mon existence ?
J’me fous de Pluton ou Mercure
Mon ascendance j’m’en balance.
J’n’ai pas posé d’candidature
J’suis là par inadvertance.

J’suis la génération absurdité
L’excroissance
de la décadence.
La génération absurdité
L’arrogance
de l’incohérence
La carence en référence.

La vie n’est pas une aventure
Rien qu’une alternance
de circonstances.
Une éraflure qui suppure
En provenance de l’enfance.
Quelle que soit l’allure
la parure
Et l’influence des convenances,
L’imposture
se cache sous l’armure,
La manigance sous l’ignorance.

J’suis la génération absurdité
L’excroissance
de la décadence.
La génération absurdité
L’arrogance
de l’incohérence
La carence en référence.

Moi j’affiche ma désinvolture
Comme une vengeance
devant l’échéance.
Comme une injure
à la nature
Puisqu’on est condamné à l’errance.
Irais-je ailleurs
Si je meurs ?…
J’m’en fous !

J’suis la génération absurdité
L’excroissance
de la décadence.
La génération absurdité
L’arrogance
de l’incohérence
La carence en référence.
Track Name: HIVER
HIVER

La nature entière
Prisonnière sous le givre
Impassible et austère
Se contente de survivre
Alors pourquoi tu t’ingères
A vouloir me poursuivre
Tes phrases incendiaires
S’inscrivent dans les archives

Un silence somnifère
S’obstine à garder captives
Sous des barrières de poussière
Nos tardives tentatives.
Laissons au fond des étagères
Et sans aucune perspective
Nos vieilles rancunes amères
Nos inquiétudes naïves.

Attends
Ce n’est pas le moment.
Ce que tu as à dire
Laisse le mûrir
Attends
Attends le printemps
Rien ne sert de s’aigrir,
L’amour va refleurir.

Let me be weak
And dream of sheep,
The time has come
The damage is done
Mieux vaut attendre
La fin de l’ère glaciaire
Pour raviver les cendres
Qui brûlent encore derrière…
… derrière tes paupières …
Track Name: SEMBLANT
SEMBLANT

Considérant - les tenants
Et aboutissants - il y a sûrement
Sous-jacent - des fragments
Demeurant - survivants.
Une lumière - prisonnière
De sincérité - ou de vérité.
Mais quel carcan - quel serment
M’obligeant – à faire semblant.

Qu’on fasse l’amour ou la guerre
Je fais semblant
J’ai choisi de faire taire
Mes sentiments.
Pour quel salaire, quel mystère
Je fais semblant
Une attitude exemplaire
Comme châtiment.

Et j’exagère - à contrefaire
Mon itinéraire - dans les contraires.
Mais il s’avère - nécessaire
De satisfaire - à l’ordinaire.
En suivant - à mes dépens
Le courant - de tous ces gens
Qui modèrent - leurs manières
De chimères - en austèr… ité.

Qu’on fasse l’amour ou la guerre
Je fais semblant
J’ai choisi de faire taire
Mes sentiments.
Pour quel salaire, quel mystère
Je fais semblant
Une attitude exemplaire
Comme châtiment.

La passion qui m’enflammait
Pour t’éviter des tourments
Reste à jamais
Entre nous en suspens.
Ce qui vous fait vivre
Ne m’intéresse pas,
Ce que j’ai à dire,
Personne ne le croit
Même pas toi …

Qu’on fasse l’amour ou la guerre
Je fais semblant
J’ai choisi de faire taire
Mes sentiments.
Pour quel salaire, quel mystère
Je fais semblant
Une attitude exemplaire
Comme châtiment.

C’est pas tricher, pas mentir,
Juste éviter ce néant qui m’aspire.
Track Name: LES RAILS
LES RAILS

Tous les matins
Le bruit du réveil,
L’appel du gagne pain
Alors j’embraye.

J’suis sur les rails
Du travail
Pour quelques canailles
Qui me ravitaillent
En victuailles.
J’suis sur les rails
De la grisaille
Où des épouvantails
Se chamaillent
Pour tenir le gouvernail.

Les feux de broussailles
Font fuir le bétail
Mais pas les chacals,
Il faudrait que j’aille
Au cœur de la bataille.

Mais sur les rails,
Pour un détail
Ou pour une médaille
Les représailles
Tournent en funérailles.

Alors tous les matins
Le bruit du réveil …
Track Name: L’ORDRE NOUVEAU
L’ORDRE NOUVEAU

Ne savez-vous pas
Que dans les hautes sphères
Ils préparent déjà
La prochaine guerre.

C’est la propagande
Du narcissisme
Qui bien trop gourmande
Atteint son paroxysme
On brûle des offrandes
Au matérialisme
Que chacun défende
Son propre égoïsme.

Entré dans la légende
Ton vieil idéalisme,
Le progrès ne peut plus prétendre
Justifier notre arrivisme.
Marche pas sur les plates bandes
De mon fatalisme.
Faut que tu appréhendes
Les temps du scepticisme.

Ecoute la foule qui scande
Son radicalisme.
Ils en redemandent
Du nationalisme.
Si ceux qui commandent
Restent dans le mutisme
Faudra bien s’attendre
A un cataclysme.

Ne savez-vous pas
Que dans les hautes sphères
Ils préparent déjà
La prochaine guerre.
Faudra passer par là,
D’après les grands cerveaux
Pour arriver à
L’ordre nouveau.
Track Name: LA FEUILLE MORTE
LA FEUILLE MORTE

La feuille qui tombe
Effleure ma joue.
La feuille qui joue
Effleure ma tombe…
Track Name: DES COUPS D’EPEE DANS L’EAU
DES COUPS D’EPEE DANS L’EAU

Si je ne fais pas ce que j’aime
C’est sûr j’en mourrai,
Si tu le fais quand même
Alors je te quitterai.
Si je dois rester à jamais
Prisonnier dans tes chaînes
Sûr je te haïrai
Même si c’est toi que j’aime.

Idiots quiproquos
Dès le début les dés sont faux,
La tête prise en étau,
Donner des coups d’épée dans l’eau.

Des années d’effort
A user mon corps
Pour pouvoir t’offrir
Un meilleur avenir.
Des années de silence
Sans tendresse ni violence
Essayer de grandir
En évitant de souffrir.
Mon enfant,
Tu ne viens plus souvent,
Maintenant,
Que je suis devenu vieux.
Mon papa,
T’étais pas beaucoup là,
Autrefois,
Quand j’étais malheureux.

Idiots quiproquos
Dès le début les dés sont faux,
La tête prise en étau,
Donner des coups d’épée dans l’eau.

Chacun surveille son enclos,
Chacun a son fardeau.
Chacun suit son troupeau,
Même les marginaux.
La tête prise en étau,
Donner des coups d’épée dans l’eau
Track Name: MAUSSADE
MAUSSADE

Ici les secondes
s'écrasent lourdement
entre éclaircies
et gouttes de pluies.
Le temps s'écoule
inlassablement
suivant le déplacement
des nuages gris.

Maintenant que la solitude
a repris son pouvoir,
rien ne semble plus
pouvoir m'émouvoir.
Parfois je parle encore
avec elle dans mes pensées,
mais je n'ai plus aucun
rêve à enflammer.

Maussade,
et l'ennui créa la morosité.
Maussade,
comme si le monde était paralysé.
Maussade,
et le 7ème jour mon cœur a gelé.
Maussade,
l'hivers est tombé, l'amour s'en est allé.

Le froid s'étant comme un gel nucléaire
parmi les ruines figées résultat de la guerre.
On peut voir les morceaux de mon cœur
étalés par terre
à chaque coin de rue
que les lampadaires éclairent.

Maussade,
et l'ennui créa la morosité.
Maussade,
comme si le monde était paralysé.
Maussade,
et le 7ème jour mon cœur a gelé.
Maussade,
l'hivers est tombé, l'amour s'en est allé.

J'ai un grand trou à l'intérieur
la place qu'elle avait dans mon cœur.
Le vent y souffle avec persistance
témoignant de mon inconséquence…